Photo d'avion

On compense le bilan carbone de notre vol !

En cherchant des idées pour le jeu du dernier article, les émissions CO2 de notre vol me sont passées par la tête. Quel est l’impact écologique de notre déménagement au Vietnam ?

J’ai trouvé un site qui estime l’empreinte carbone de vols en avion. De Genève à Saigon, via Moscou, pour deux, …

… merde 😰

Ça m’a l’air vraiment beaucoup, mais au fond, ça signifie quoi 3.9 tonnes de CO2 ?

(Note : j’ai acheté il y a quelques années le livre How Bad are Bananas. On y trouve l’empreinte carbone de plein de biens/services et d’actions du quotidien. Les chiffres que vous allez lire sont basés dessus.)

3.9 tonnes de CO2, c’est l’empreinte carbone de :

  • 48’750 bananes 🍌
  • bouillir 55’714 litres d’eau, assez pour boire une tasse de thé par jour pendant 611 ans, ou une par heure pendant 25 ans ☕️
  • voyager 41’843 kilomètres en train, soit 344 allers-retour de Genève à Lausanne 🚂
  • 25’375 bouteilles en plastique de 500ml d’eau, une par jour pendant 70 ans 💧
  • prendre 7’800 douches de 6 minutes, une par jour pendant plus de 21 ans 🚿
  • 5’342 rouleaux de PQ, ou 8’667 rouleaux de PQ recyclé : écologie ou confort fessier, il faut choisir 🚽
  • 3’900 exemplaires de How Bad are Bananas 📚
  • envoyer 975’000 emails, c’est-à-dire 59 par jour de vos 20 à vos 65 ans ✉️
  • l’empreinte carbone annuelle de 39 Malawites 🇲🇼
  • 78 % de l’empreinte carbone annuelle d’un Suisse 🇨🇭
  • 2 passagers sur le vol Suisse-Vietnam ✈️ (c’est nous 🐠🐟)

 

Qu’est-ce qu’on peut faire pour rattraper ce désastre écologique ?

Il y a qu’une solution : plus de douche pendant les 21 prochaines années.

Ou alors, on peut compenser nos émissions carbone !

  1. On choisit une organisation de compensation CO2. On a choisi myclimate, la seule organisation Suisse qui compense l’empreinte carbone de particuliers (Swiss Climate, par exemple, travaille seulement avec des entreprises)
  2. On estime nos émissions carbone (pour un vol, un événement, un projet, une personne…).  C’est de là que je sors les 3.9 tonnes.
  3. On paye un montant (110.- pour nous) qui correspond au coût de compenser nos émissions carbone.
  4. Ce montant est investi dans des projets environnementaux, surtout dans des pays en développement. Par exemple un projet de fabrication et distribution de fours solaires à Madagascar.
  5. Des années plus tard (de 7 à 40 ans selon les projets), l’impact des projets financés a compensé nos émissions carbone.

Et est-ce que ça marche ? Je sais pas. Mais j’aimerais bien en apprendre plus sur la question ! Donc si vous avez des infos, je suis preneur :)

En attendant d’en savoir plus…

L’empreinte carbone de notre déménagement au Vietnam est officiellement compensée !

P.S.

En écrivant cet article, j’ai réessayé le calculateur d’empreinte du WWF. Mon résultat :

 

Il nous faudrait 1.9 Terre si tout le monde était Robin :( Mais je reste en dessous de la moyenne Suisse, car selon l’Office Fédéral de la Statistique,

plus de trois planètes Terre seraient nécessaires si tout le monde vivait comme la population suisse.

 

Et vous ?

👉 Calculez votre empreinte !

 

Image d’en-tête par WonHo Sung via Unsplash

10 réponses
  1. Avatar
    Greg dit :

    Le calcul de l’empreinte écologique… Je me demande si ce n’est pas vraiment sérieux ou si c’est juste pour donner mauvaise conscience aux personnes qui la calculent. As-tu essayé d’imaginer que tu vis comme un ermite, sans jamais utiliser de moyens de transport autres que la marche, sans manger de viande, sans te laver, dans une maison non chauffée, etc.? Bref: de réponde à toutes les questions avec l’empreinte écologique la plus faible? Eh bien si tout le monde vivait comme au temps des hommes préhistoriques, on aurait besoin de 1,4 planète! Sérieux?!?
    Bravo pour votre engagement à compenser, en tout cas!

    Répondre
    • Avatar
      Greg dit :

      Edit: en utilisant le calculateur du WWF donné en lien, j’arrive à 1 planète… Ouf! J’en avais pris un autre il y a quelques années…

    • Robin
      Robin dit :

      Ça va alors 😉
      En tout cas c’est clair que c’est pas très scientifique, mais c’est une estimation intéressante !

  2. Avatar
    Flo dit :

    Et est-ce que tu comptes le fait que tu vas avoir plus chaud la bas donc plus boire d’eau et plus de douches et que tu iras sûrement plus souvent aux toilettes donc encore de l’eau et du papier toilettes. Tu boiras peut-être aussi de l’eau en bouteille (elle est potable pour un étranger?) et tu enverras pleins de mails parce que tu seras loin de nous.
    PLUS DE FOURS POUR LES MALGACHES!

    Répondre
    • Robin
      Robin dit :

      J’ai dit « vol », pas « voyage » 😉
      On a décidé qu’on allait boire de l’eau en bouteille le premier mois (pour notre voyage) et ensuite passer à l’eau du robinet. Grosse tourista en perspective

    • Avatar
      Flo dit :

      Sinon si vous vous installez dans un appart et que l’eau a le typhus, vous pouvez acheter un filtreur d’eau, c’est ce que les étrangers établis ici font.

  3. Avatar
    Souad dit :

    Et moi ça m’a rappelé qu’on avait testé qqch à l’interne à TdH 😉
    ___

    Aux collaborateur-trice-s de TdH
    Genève, le 1 septembre 2014
    Concerne : Compensez vos émission de carbone directement à TdH !

    Bonjour,
    Pour celles et ceux qui ont l’habitude de compenser leurs émissions de carbone, sachez que vous pouvez désormais le faire au bénéfice des projets de TdH.
    En effet, nous avons créé une ligne budgétaire de recette appelée « fonds thématique environnement – compensation carbone » et espérons, à travers cette action, lever des fonds pour contribuer au financement des projets de TdH agissant positivement et durablement sur l’environnement, comme par exemple:
    – Soutien aux familles de pêcheurs (Pad) – Tamil Nadu, Inde
    http://www.terredeshommessuisse.ch/fr/au-sud/soutien-aux-familles-de-pecheurs-n819
    – Alternative à l’orpaillage sauvage (Agrobosque) – Madre de Dios, Pérou
    http://www.terredeshommessuisse.ch/fr/au-sud/alternative-lorpaillage-sauvage-n1190
    – Agroécologie et sécurité alimentaire – Camamu, Bahia, Brésil
    http://www.terredeshommessuisse.ch/fr/au-sud/agroecologie-et-securite-alimentaire-n544
    – Etc.

    Comment procéder?
    1. Effectuer le calcul de vos émissions (par exemple vos déplacements de cet été, vos déplacements annuels en voiture, vos consommation de chauffage, etc) en utilisant un outil de calcul en ligne, comme par exemple les sites http://www.myclimate.ch ou http://www.goodplanet.org/calculateurs-carbone
    2. Verser le montant calculé à TdH avec mention « fonds environnement » ou «fonds compensation carbone».
    3. TdH placera cet argent sur un fonds qui sera utilisé pour le financement des projets agissant positivement et durablement sur l’environnement.
    Simple, non ?

    PS1 : Cette action est en phase de test et est proposée, pour l’instant, uniquement aux collaborateur-trice-s actifs de TdH.

    Voici quelques exemples:
    Ex. 1: un vol Genève-Rio-retour pour 1 personne en classe économique, génère 3,5 t de CO2 et peut être compensé par un versement de 99,- Frs
    Ex. 2: un déplacement Genève-Paris-retour en TGV produit 0.06 T CO2 et peut être compensé par un versement 1.70 Frs
    Ex. 3: l’utilisation d’une voiture de tourisme consommant 8l/100Km pendant une année (20’000 Km) produit 5.7 t de carbone et peut être compensée par un versement de 164,- Frs

    Répondre
    • Robin
      Robin dit :

      Cool, par contre est-ce que TdH mesurait l’impact du don ? Comment on peut savoir si les émission carbones ont bien été compensées ? 🙂
      C’est une bonne initiative pour ceux qui veulent soutenir TdH en particulier !

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.