Chiang Mai, épisode 3 : notre bidon d’eau 💧

Depuis qu’on est à Chiang Mai, on mène une vie à trois :

🧔 + 👸 + 💧 = 💕

Les trois, c’est Robin, Clara et notre bidon d’eau — Bidon pour les intimes. On l’emmène partout où on va : Bidon est toujours dans nos pattes ou dans le panier de nos vélos.

Bidon à vélo

Bidon qui attend l’ascenseur au 16ème

On l’a pas tout à fait choisi en vrai. Bidon a débarqué dans nos vies quand on a réalisé que l’eau du robinet en Thaïlande, c’est pas du tout bon pour la santé (même bouillie).

Petit à petit, Bidon a fait son nid pour finalement devenir indispensable. On l’aimait tellement qu’on lui a donné une compagne : Bidonne.

Depuis, tous les matins, on emmène l’un ou l’autre explorer des cafés avec nous pour pouvoir les gaver d’eau délicieusement potable en rentrant à la maison.

Le remplissage de Bidon à Filtex, au rez

Et si le matin, pressés de partir, il nous arrive de les oublier à la maison… malheur à nous ! 🌩 Peu de corvées peuvent rivaliser avec celle de devoir, au petit matin, descendre 16 étages en pyjama et mort de soif pour aller remplir Bidon.

En six mois, Bidon et Bidonne sont devenus grands et indépendants. Ça nous fait mal au cœur, mais on est prêts à les laisser voler de leurs propres ailes. Nous, on se réjouit de notre liberté retrouvée pour boire l’eau directement du robinet (en Suisse).

À votre santé 🍸

6 réponses
    • Robin
      Robin dit :

      On achète parfois du vin, mais c’est les bouteilles sont importées d’Europe (ou au plus près d’Australie) et super chères. Les bières sont pas chères mais pas très bonnes, alors on les boit avec des glaçons et au moins c’est rafraîchissant. Mais pas très hydratant 😉

  1. Avatar
    Greg dit :

    À vous lire, je me bidonne 😀

    On oublie souvent le luxe que c’est (pour beaucoup de gens dans le monde) de pouvoir boire l’eau du robinet sans se poser de questions.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.