33 heures dans le Transvietnamien 🚂

Flashback. 11 novembre 2017, Nha Trang. Assis sur des grands tabourets dans un salon de thĂ©, on rĂ©flĂ©chit Ă  comment on retournera Ă  SĂ i GĂČn le mois prochain pour le mariage de la cousine de Clara.

On regarde les vols aller-retour entre HĂ  Nội et SĂ i GĂČn. C’est plus cher qu’on pensait : plus de 200.- pour un vol national. En plus, c’est ce genre de compagnie qui a plein d’extras selon le poids des bagages, si on veut choisir nos siĂšges, etc. Ça nous embĂȘte mais on n’a pas trop le choix


En fait si, on a une autre option : on peut faire l’aller-retour en train… en 66 heures. Ce serait plus ou moins le mĂȘme prix, Ă  234.- pour nous deux. 66 heures, ça nous semble beaucoup, mais ce sera le problĂšme de Clara et Robin du futur ! Pour l’expĂ©rience et pour la planĂšte, on prend les billets et une gorgĂ©e de thĂ©.

 

11 dĂ©cembre 2017, HĂ  Nội. Un mois a passĂ© et c’est le jour du dĂ©part. En buvant nos biĂšres en face de la gare de HĂ  Nội, on en veut Ă  Clara et Robin du passĂ© qui ont Ă©tĂ© un peu Ă©goĂŻstes de ne pas penser Ă  nous, Clara et Robin du prĂ©sent. Notre train part dans quelques heures, et on apprĂ©hende le voyage malgrĂ© un mois de prĂ©parations psychologiques et pratiques.

Clara et notre bidon devant la gare de HĂ  Nội. Petite histoire : le hall en bĂ©ton de cette gare, Ă  l’origine du mĂȘme style colonial que les ailes, a dĂ» ĂȘtre reconstruit aprĂšs qu’une bombe amĂ©ricaine l’ait dĂ©truit le 21 dĂ©cembre 1972. Source

 

Du cĂŽtĂ© des prĂ©parations pratiques, on a fait des provisions aujourd’hui. On emporte :

  1. un bidon de 5L d’eau
  2. un fruit du dragon
  3. un régime de petites bananes
  4. des nouilles instantanées
  5. un croissant
  6. un pain aux raisins
  7. des biscuits
  8. du café en grains
  9. des sachets de thé
  10. une bouteille de vin

(JEU : devinez qui a pris quoi et donnez-nous vos rĂ©ponses en commentaire !)

 

Pour partager cette expĂ©rience avec vous, Robin a tenu un carnet de voyage :

Jour 1, 231km/1726km

(9h31. On prend le train de Ninh BĂŹnh Ă  HĂ  Nội. Ce soir, on repassera sur ces mĂȘmes rails dans le sens inverse. Pourquoi on fait 5h de train supplĂ©mentaires alors qu’on pourrait simplement partir de Ninh BĂŹnh ? On sait pas trop.)

La gare et cang-tin de Ninh BĂŹnh

19h15. On a fini nos biĂšres, on a mangĂ©. À la gare, on trouve notre train sur la voie 1 et on monte dans la voiture 8. On passe la cabine avec les couchettes 17 Ă  20
 13 Ă  16
 9 Ă  12, c’est la nĂŽtre ! On a les couchettes du bas, numĂ©ro 9 et 10. D’un coup, l’apprĂ©hension disparaĂźt : on a jamais Ă©tĂ© dans une cabine aussi top ! Il y a deux couchettes de chaque cĂŽtĂ©, sĂ©parĂ©es par une table en bois. C’est assez spacieux pour que je puisse ĂȘtre assis sans toucher la couchette du dessus avec ma tĂȘte, c’est propre, les matelas sont confortables et les draps sont mis, il y a une prise et une lumiĂšre personnelle au dessus de chacune
 C’est du luxe en comparaison aux autres trains oĂč on a dormi (notamment Zurich-Budapest). Je me rĂ©jouis dĂ©jĂ  du voyage du retour ! 😉

Rien Ă  voir avec la 4e classe, oĂč on avait fait le trajet Đà Náș”ng-HuáșżÂ  il y a quelques semaines :

33h là-dedans, ça aurait pas été possible

On rencontre aussi notre colocataire de cabine, Giang, qui Ă©tudie l’anglais à HĂ  Nội et va rendre visite Ă  son copain Ă  SĂ i GĂČn. C’est la deuxiĂšme fois qu’elle prend ce train : on est en prĂ©sence d’une experte ! On fait connaissance tandis que je finis mon bĂĄnh mĂŹ achetĂ© comme complĂ©ment au repas du soir.

19h30. “Dear passengers, the train has just departed on time from Hanoi station.”, dit le haut-parleur avant d’énumĂ©rer toutes les stations oĂč le train s’arrĂȘtera pendant ce long voyage.

19h39. On lance le premier Ă©pisode d’une nouvelle sĂ©rie qu’on avait tĂ©lĂ©chargĂ©e pour l’occasion, Humans. La premiĂšre scĂšne montre plein de personnes en rang dans un hangar, immobiles et complĂštement nues. C’est censĂ© ĂȘtre des robots qui ressemblent Ă  des humains, si vous vous posez la question. On espĂšre qu’il y aura pas trop de scĂšnes comme ça, parce que ça nous met lĂ©gĂšrement mal Ă  l’aise en public.

19h40. On est interrompus par notre chef de voiture qui vient se prĂ©senter. Il nous donne une feuille plastifiĂ©e avec son nom et son numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone, au cas oĂč on aurait besoin de lui. Quel service ! Au dos, le menu du train : des plats chauds entre 25’000 et 35’000 VND qui nous seront proposĂ©s aux heures de repas.

20h45. L’épisode Ă©tait chouette ! On se met discrĂštement en pyjama sur la couchette en-dessous de Giang, on enfile nos tongs et on va se laver les dent aux deux lavabos Ă  l’avant de la voiture.

20h59. On commence Ă  se demander ce qu’on va faire maintenant. Clara s’allonge et lit sur sa Kobo. Giang semble regarder une sĂ©rie sur son natel. J’éteins l’ordi et reprends ma lecture de The Sympathizer.

(21h47. on repasse par Ninh BĂŹnh, oĂč on Ă©tait ce matin. À partir de lĂ , on progresse vers le Sud !)

 

Jour 2, 1481km/1726km

6h30. Je me rĂ©veille aprĂšs une bonne nuit de sommeil. J’ai juste eu un peu de peine Ă  m’endormir parce que je me suis retrouvĂ© nez Ă  nez avec un petit cafard qui se promenait contre la paroi juste Ă  cĂŽtĂ© de moi. Je vais me laver le visage aux lavabos et j’attache mes cheveux en rĂȘvant d’une douche.

6h49. Clara se rĂ©veille. Je prĂ©pare mon premier cafĂ©. (Hier Ă  HĂ  Nội, j’ai demandĂ© Ă  la barista du D’codeS Coffee Lab si je pouvais voler quelques tasses en papier : je transporte tout le matĂ©riel pour faire du cafĂ© avec moi, mais il me manque une tasse pour le boire.)

Recette exclusive : cafĂ©-dans-le-train Ă  la Robin (tiens ça rime)

Moudre les grains dans le couloir pour ne pas dĂ©ranger Giang, sous le regard interloquĂ© du chef de voiture. Aller chercher de l’eau chaude –disponible en libre-service Ă  l’arriĂšre de la voiture– dans une tasse en papier et la ramener Ă  la cabine, en essayant de pas s’en renverser dessus Ă  cause des secousses du train. Mettre le cafĂ© moulu dans l’Aeropress et y verser l’eau. Laisser extraire quelques minutes en tenant l’Aeropress pour ne pas qu’elle tombe, puis filtrer le cafĂ© dans une deuxiĂšme tasse en papier. DĂ©guster.

 

7h. Pour le petit-dĂ©jeuner on mange des petites bananes, le croissant et le pain au raisin. Une dame passe proposer du xĂŽi (un plat Ă  base de riz collant) mais on a dĂ©jĂ  tout ce qu’il faut. On passe la matinĂ©e Ă  Ă©crire nos articles sur HĂ  Nội et Ninh BĂŹnh. Dehors, le train passe par la fameuse voie qui relie Huáșż et Đà Náș”ng, entre mer et montagnes.

11h09. Ici, le repas de midi se mange tĂŽt. On reçoit du riz avec de la viande et quelques lĂ©gumes pour 35’000 VND. C’est simple mais copieux, et relativement bon ! Mieux que les repas en avion en tout cas.

11h36. On passe par Đà Náș”ng, oĂč on reviendra s’installer dans un mois environ. Le train a une dizaine de minutes de retard. À partir de lĂ , le train change de sens, donc on change de couchette.

11h40. DĂ©couverte d’une petite colonie de cafards qui se cache dans une fente de la table. Clara ose plus s’en approcher et dit qu’elle se sent tout Ă  coup moins Ă  l’aise dans la cabine.

Robin, photographe animalier

12h15. DeuxiÚme épisode de notre série. Puis Clara lit.

13h09. Par la fenĂȘtre les paysages de campagne se succĂšdent, on voit des riziĂšres, des oiseaux et des buffles d’eau. Une minute de paysage ressemble Ă  ça :

« village deux buffles d’eau riziĂšres grands oiseaux blancs buffles normaux enfant riziĂšres ligne Ă©lectrique riziĂšre avec petits tas de terre clara demande t’Ă©cris quoi poulets oies buffle d’eau immeuble isolé  chapeau conique gros tas de paille temple toujours la ligne Ă©lectrique route scooters arrĂȘtĂ©s au passage Ă  niveau immeuble vert fluo avec Ă©crit massage poulets qui courent immeuble karaoke buffle d’eau avec bĂ©bĂ© buffle d’eau je vais aux toilettes. Â»

14h. Robin dit : (oui, je me cite moi-mĂȘme)

Je crois que le buffle d’eau est mon nouvel animal prĂ©fĂ©rĂ©.

14h59. Je fais un jeu avec les cafards. Ils sortent de leur fente pour se promener sur la table, je leur fais peur en tapotant Ă  cĂŽtĂ© d’eux, et ils retournent se cacher Ă  toute vitesse. Quelques minutes plus tard, ils ressortent et on recommence.

15h45. On ouvre la bouteille de vin…

Qu’est-ce que c’est utile ce petit outil

C’est pas si facile

15h55. … qu’on accompagne d’un fruit du dragon đŸČ

Incroyable ces couleurs !

Mais le goĂ»t est assez neutre, si vous vous posez la question. La texture est chouette : les petites graines noires craquent sous la dent

16h55. Le repas du soir (ou de l’aprĂšs-midi ?) est servi. C’est plus ou moins la mĂȘme chose qu’Ă  midi. Le soleil se couche au-dessus des riziĂšres.

17h30. On finit la bouteille de vin et on regarde deux Ă©pisodes. On lit un peu et vers 21h, crevĂ©s, on va se coucher (ou plutĂŽt « on se couche Â», puisqu’on a passĂ© toute la journĂ©e sur nos lits).

21h23. Un mec monte Ă  Nha Trang et vient se coucher sur la couchette libre de notre cabine, juste en-dessus de moi. En moins d’une minute il dort, et il ronfle hyper fort.

 

Jour 3, 1726km/1726km

3h43. Mal dormi Ă  cause des ronflements. Je me lĂšve et me prĂ©pare un dernier cafĂ© avant l’arrivĂ©e.

4h15. Les hauts-parleurs se mettent Ă  jouer une musique patriotique avec « Hồ ChĂ­ Minh Â» dans les paroles. On essaiera de vous la trouver.

4h39. On est arrivĂ©s ! On s’assied au cafĂ© de la gare pour commander un cafĂ© et un Grab (le Uber de l’Orient).

6h30. On est tout propres aprĂšs une douche bien mĂ©ritĂ©e Ă  notre nouvel Airbnb. À ce propos : pour la deuxiĂšme fois, un Airbnb qu’on avait rĂ©servĂ© Ă  SĂ i GĂČn a Ă©tĂ© annulĂ© Ă  la derniĂšre minute. Heureusement, on a pu en rĂ©server un autre le jour de notre dĂ©part en train. En plus, celui-ci est Ă  15 minutes de marche du Workshop, notre cafĂ© prĂ©fĂ©rĂ© !

12h28. Je finalise et publie cet article depuis le Workshop ☕ Ouf, c’Ă©tait long ! Mais estimez-vous heureux, c’Ă©tait plus long Ă  vivre qu’Ă  lire 😉

 

Bisous et Ă  bientĂŽt ! 😘

Robin

 


13 réponses
  1. Greg dit :

    Pour «qui a pris quoi», c’est facile: Clara a pris l’eau. Si vous ne me croyez pas, j’ai la preuve juste au dessus 🙂

    Et pour les cafards, deux solutions:
    – les griller et les manger (ça Ă©conomise 35’000.-)
    – utiliser une tong (tu connais l’histoire de Paf-le-Cafard?)

    RĂ©pondre
  2. Sabine dit :

    Salut les deux !
    J’ai tellement ris lors de la description du paysage et du jeu avec votre insecte de compagnie ! 🐞
    En tout cas vous transcrivez trĂšs bien ce que vous vivez et on s’y croirait 😊
    Magnifique aussi les riziùres au coucher de soleil 😍
    Bisous

    RĂ©pondre
    • Robin
      Robin dit :

      Mon cafard me manque đŸ˜„
      Merci pour ton message et profitez bien de vos incroyables couchers de soleil à la plage ! Vous avez rien à nous envier 😉
      Bisou sur le nez de floflo de ma part

  3. Souad dit :

    Moi je dis que la bouteille de vin c’Ă©tait pour abrutir les cafards… voire assommer le ronfleur, et que si tu trouves une tasse Ă  cafĂ© portable genre pliable couteau suisse, je te l’offre!
    Je ne vous souhaite pas de repasser tant d’heure en train, mais franchement rien que pour nous faire rire comme ça, ça valait la peine!
    Et puis pourquoi un airbnb? Vous ne dormez plus dans la famille de Clara?
    Bisous immenses Ă  tous deux

    RĂ©pondre
    • Clara
      Clara dit :

      On se rĂ©jouit dĂ©jĂ  des 33h de retour (ou pas) ! Pour le Airbnb, c’Ă©tait surtout pour ĂȘtre plus proche du centre-ville (et des cafĂ©s). Parce que les trucs qui nous avaient vraiment embĂȘtĂ©s lors de notre premier sĂ©jour ici, c’Ă©tait de devoir commencer la journĂ©e par 30min de trajet en bus dans la pollution et devoir rentrer avant la rush-hour du soir (+ avant la fin du service des bus vers 20h !).

      En tout cas, on sent qu’on arrive Ă  plus apprĂ©cier Saigon cette fois-ci 🙂

    • Robin
      Robin dit :

      Tu dis 30 minutes mais c’Ă©tait souvent au moins 1h, et jusqu’Ă  2h si on Ă©tait coincĂ©s dans les bouchons !
      On est trĂšs contents d’ĂȘtre Ă  15min de marche du centre maintenant, et en plus on a louĂ© une moto pour toute la durĂ©e de notre sĂ©jour. On peut faire des folies et plus ou moins facilement (selon le trafic) aller tester des cafĂ©s/restaurants ou autres dans des quartiers Ă©loignĂ©s 😀

  4. Claude dit :

    AprĂšs le cafĂ©, le vin me semble tout aussi intĂ©ressant… Était-il bon ? Vous ĂȘtes-vous autant intĂ©ressĂ© aux lieux de production qu’Ă  ceux du cafĂ© ? Quels sont les cĂ©pages plantĂ©s ? PlutĂŽt rouges que blancs ? Toute une Ă©tude Ă  entreprendre et Ă  communiquer !
    Bon mariage et gros baisers.

    RĂ©pondre
    • Robin
      Robin dit :

      Le vin est pas trĂšs commun au Vietnam, les gens prĂ©fĂšrent clairement la biĂšre 🙂 Mais il y a au moins une cave (Ladora) qui en produit Ă  Da Lat et l’exporte dans le reste du pays.

      Quand on était dans la région, on avait essayé leur « Excellence », un assemblage de Cabernet Sauvignon et Merlot. Super bon, en tout cas du point de vue de nos palais qui avaient plus bu de vin depuis un moment !

      Dans le train on a testĂ© leur vin « classique », c’est-Ă -dire du Cardinal (un cĂ©page que je connais pas) mĂ©langĂ© Ă  des mĂ»res ! Heureusement on a pas trop senti leur goĂ»t et c’Ă©tait pas du tout sucrĂ©, mais assez lĂ©ger et sans beaucoup de caractĂšre. Un vin vietnamien typique, car quelque chose d’un peu plus goĂ»tu et tannisĂ© ne ferait certainement pas fureur ici. Par exemple la famille de Clara avait pas Ă©tĂ© fan de la bouteille du cousin qu’on leur avait amenĂ© ­(il y en avait plus pour moi).

      On a pas (encore) visitĂ© leur cave par contre 😉 Ça sera peut-ĂȘtre pour dans quelques semaines Ă  Da Lat !

  5. Isabel dit :

    Woooooowwwwwwww! Trop d’amazing adventures!!!!! <3 <3
    Omo, yeobo, Clara tu es bellissime dans ces photos!!!!! Puis, tu as coupé tes cheveux!!!!!!!
    Ca te va trop bien!
    Je vous vois beaux et ravissants! <3
    Merci Robin de cette belle aventure que tu nous partages! Effectivement, ça me manquait de vous lire.

    GROS BISOUS!

    RĂ©pondre

RĂ©pondre

Se joindre Ă  la discussion ?
Vous ĂȘtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.