Recommandation de l'auteur : montez votre volume et ouvrez cette chanson sur YouTube pour l'écouter pendant votre lecture ! 🎵

Hier, pour notre dernier jour à Hong Kong, on a passé la journée à Macao.

À 6 plombes du mat' on dormait encore, et c'est à 10h30 qu'on a embarqué sur le ferry à Kowloon (Hong Kong côté continent), avec plein de touristes chinois qui trimballaient leurs valises.

Ils vont faire leur shopping à Macao et rentrent le soir à Hong Kong, comme si ils allaient au mall.

Embarquement sur le ferry pour Macao à Hong Kong

La première chose qu'on remarque en arrivant à Macao, c'est l'énorme gratte-ciel doré en forme de flamme. Ou de fleur ? Difficile à dire. En tout cas, il est... remarquable.

Dedans c'est un hôtel, et le casino Grand Lisbon.

Vue de Macao depuis sa forteresse

En parlant de Lisbonne — on a beaucoup entendu parler portugais, que ça soit de la bouche de touristes ou de vieux Macanais et Macanaises.

Coup de cœur pour un jeune — manifestement portugais — qui discutait dans sa langue natale avec une vieille dame asiatique dans le restaurant où on a mangé midi. Le portugais à Macao, c'est pas que pour le nom des rues !

Entrée du restaurant Riquexó à Macao

Le resto en question s'appelait Riquexó. Je l'avais trouvé à l'avance sur internet, et apparemment c'est un des rares restos qui sert encore de la cuisine Macanaise, chinoise avec un twist portugais (j'imagine — j'ai jamais vraiment mangé portugais).

On y a goûté le minchi, patates avec de la viande hachée (je dirais même viande éminchée, d'où minchi), et un plat de poisson, lui aussi avec des patates, le tout accompagné de riz. Super bon !

Repas au restaurant Riquexó à Macao

Sinon, dans la catégorie cuisine locale, on a aussi mangé plein de pasteis de nata en se baladant dans la ville (merci les colons).

Le Margaret Café e Natas était malheureusement fermé quand on est arrivés pour y goûter ses fameux natas, qui s'exportent jusqu'au Portugal (pour de vrai). Quand à Lord Stow's, réputé pour faire les meilleurs natas de la région, il se trouvait sur l'île du Sud, un peu trop loin pour nous.

Pasteis de nata de Lord Stow's à Hong Kong

Malgré tout, ceux qu'on a mangés au hasard par-ci par-là étaient super bons ! Recette portugaise (consistance du style flan, e grillés dessus), et en général une pâte feuilletée mais parfois brisée (que j'aime moins).

Des "Pastry Egg Tat" dans une vitrine à Hong Kong

On a aussi été acheter une boîte de biscuits secs aux amandes cuits au charbon, tradition que les autorités locales interdisent aujourd'hui — avec une exception pour une seule pasteleria réputée !

Devanture de la pasteleria Chui Heong à Macao

Fabrication de biscuits dans la pasteleria Chui Heong à Macao

Fabrication de biscuits dans la pasteleria Chui Heong à Macao

On sent le goût du charbon quand on en mange, c'est spécial et c'est délicieux.

Boîte de biscuits de la pasteleria Chui Heong à Macao

Biscuit de la pasteleria Chui Heong à Macao

J'ai adoré avoir la chance de goûter à cette cuisine unique qu'on ne trouve déjà pas facilement à Macao, donc vraisemblablement pas en dehors de l'enclave.

À la fin de la journée, après avoir marché des heures entre casinos extravagants et bâtisses coloniales classées UNESCO (avec leurs patios) ; après êtres arrivés transpirants à la forteresse qui surplombe la ville ; après avoir foulé le béton des boulevards et les pavés du Largo do Senado ; c'est exténués mais satisfaits qu'on a repris le ferry pour Hong Kong.

Une visite inoubliable !

— Robin